Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Iles Malagasy. La promesse d'ivrogne d'Hery Rajaonarimampianina

Publié le

Iles Malagasy. La promesse d'ivrogne d'Hery Rajaonarimampianina

Iles éparses - Hery Rajaonarimampianina s’en balance

De retour de la Conférence de Paris sur le climat, le Président de la République a avancé hier à Anosy au Chu-Hjra que les îles éparses n’étaient pas sa préoccupation principale alors qu’elles regorgent de réserves pétrolières…

Une fois de plus le Président malagasy Hery Rajaonarimampianina se ridiculise en annonçant, quelques jours après son retour de Paris que les îles éparses ne figurent pas parmi ses priorités. En effet, le Chef de l’Etat n’a pas abordé ce sujet à la Conférence de Paris sur le climat, alors que le différend territorial entre la France et Madagascar suscite toujours autant les débats dans la Grande-Ile. Une résolution de l’Ag des Nations unies ordonne pourtant à la France d’entamer des négociations avec la Grande- Ile à propos de la souveraineté de ces îles. Mais le dossier reste sans suite depuis 1979.

Hier dans la matinée, interpellé par les journalistes en marge d’une inauguration au Centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona (Chu-Jra) à Anosy et interrogé sur son point de vue sur les nombreuses revendications sur îles éparses, le Président de la République Hery Rajaonarimampianina a rétorqué : « Cette question vous préoccupe peut-être, mais pas autant pour les autres ».

Des surprenants propos que n’ont pas manqué de critiquer bon nombre d’observateurs, qui ont dénoncé une « forme de mépris de la part du Chef de l’Etat pour les îles malagasy ». Le numéro un de l’Etat ne devrait pas donner de réponses pareilles puisqu’il est question de souveraineté nationale, estiment ces derniers.

De plus, ce domaine tient à cœur toutes les couches sociales de la population malagasy plus que d’autres questions comme les élections sénatoriales. Au lieu de tenir des propos aussi ridicules, l’opinion estime que Hery Rajaonarimampianina devrait venir à la rencontre des leaders des mouvements qui réclament la restitution de ces îles éparses pour expliquer les évolutions du dossier. Pour une fois, ce serait faire preuve de bonne foi et de transparence de la part du locataire d’Iavoloha.

Alors que nos dirigeants semblent se complaire dans une « diplomatie secrète », récemment la France est passée à la vitesse supérieure en accordant l’autorisation à deux compagnies pétrolières de forer à Juan de Nova, une des cinq îles éparses. Madagascar semble perdre peu à peu sa souveraineté sur ces îles. Hery Rajaonarimampianina tourne le dos à une autre de ses promesses électorales, celle de se battre pour la restitution de ces îles éparses.

Face à l’inertie des dirigeants, les leaders nationalistes ne restent pas les bras croisés. Le mouvement « Hetsika Madagasikara miaro ny nosy malagasy » a, par exemple, appelé à la manifestation le 12 décembre prochain à Ambohijatovo. Une série d’expositions sur les richesses des îles éparses, organisée par les membres de l’amicale des anciens sénateurs et conseillers supérieurs de la Transition, se déroule depuis hier au Tahala Rarihasina d’Analakely. De nombreux Tananariviens sont venus sur place et ont notamment signé la pétition pour la rétrocession de ces îles.

N.A.L.

Vendredi, 04 Décembre 2015

Iles Malagasy. La promesse d'ivrogne d'Hery Rajaonarimampianina
Iles Malagasy. La promesse d'ivrogne d'Hery Rajaonarimampianina

Nosy malagasy « Ile éparses »: Hibaribary ny hevi-petsin’ny filoha Rajaonarimampianina

Publié le samedi 31 octobre 2015

Mitombo an-dalana toa dian’Andriana ny laharan’ny sokajin’olona amam-pikambanana mitaky ny fialan’ny Frantsay ao amin’ireo Nosy Malagasy ao amin’ny lakandranon’i Mozambika, izay nomena anarana hoe “Iles éparses”.

Omaly dia nanoina ny antson’i James Ratsima ny solombavambahoaka maromaro, ka ny efatra tamin’izy ireo no tonga niara-niatrika ny mpanao gazety teny amin’ny trano fandraisam-bahinin’i Live Hotel teny Andavamamba, dia ny voafidy tany Iakora, Razafitsiandraofa Jean Brunel, ny voafidy tany Betafo, Ralambomanana Jean Guy, ny voafidy tany Tsiroanomandidy, Haja Ramaherijaona, ary ny voafidy tany Antanifotsy.

Ny teny niverimberina omaly ary niombonan’ny rehetra nandray fitenenana, isan’izany ny olo-nasaina isan-karazany, dia ny hoe “havondrona ny hery mba hiara-hiatrika ny fitakiana”, “antsoina ny filohampirenena Rajaonarimampianina hitondra fanazavana ny amin’ireo Nosy malagasy “Iles éparses” ireo satria mampametra-panontaniana ny fahasahian’ny masoivohom-panjakana frantsay niteny tao amin’ny lapan’ny tanàna tao Analakely hoe “an’ny Frantsay ireo nosy ireo”. Nisy fifanarahana manokana na miafina nifanaovan’ny fitondram-panjakana malagasy sy frantsay ve momba azy ireo? Namidy tamin’i Frantsa ve ireo Nosy ireo? Inona marina ny fanapahan-kevitry ny filohampirenena amin’izy ireo? Mbola hitana ny teny hoe “fiaraha-mitantana amin’i Lafrantsa azy ireo ve ny filohampirenena malagasy?”.

Etsy ankilany, hantsoina koa ireo filohampirenena teo aloha ka mbola velon’aina, hoy ny fanazavana nentin-dRatsima James omaly mba hilaza ny heviny sy ny fomba fijeriny. Toraka izany koa ny tafika.

Ny vahoaka dia miombom-peo fa ny fitakiana ny fialan’ny frantsay amin’ireo Nosy ireo no rariny satria ireo tany ireo dia an’ny Malagasy, ary ny harena ao anatin’ireo nosy ireo dia tsy maintsy trandrahina hanasoavana ny Malagasy fa mafy loatra izao manjo ny vahoaka izao, amin’ny lafim-piainana marobe.

Ny solombavambahoaka voafidy tany Betafo, Ralambomanana Jean Guy moa dia namaky ny taratasy nampitain’ny teratany malagasy any ampitan’ny ranomasina izay miara-dia ao amin’ny hoe “Madagascar Resistance” izay manohana sy miombom-po ary mampirisika ny Malagasy eto an-tanindrazana hiroso tsy amin-tahotra amin’ny fitakiana an’ireo nosy ireo.

Nomarihin-dRajaonah Andrianjaka avy amin’ny Otrikafo izay isan’ny nasain-dry James Ratsima omaly fa “alohan’ny hanentanana ny vahoaka dia tsara aloha raha mivondrona toa hery tokana amim-pahatsoram-po ny mpitarika ny fikambanana isan-tokony mitonona fa saro-piaro amin’ny tanindrazana iombonana ity ka samy vonona ny hitaky ny fandroahana ny frantsay ao amin’ireo nosy Malagasy ireo”. Etsy an-kilany, nosoritany koa fa “azo ambara fa voka-tsoan’iny fanambarana toa fihantsiana miharo fanimbazimbana ny Malagasy nataon’ny masoivohom-panjakana frantsay iny ny fiakatry ny fiaraha-mientan’ny maro hijoro sy hifamondron-kery hitaky ny taniny ao amin’ireo nosy malagasy ireo”. Raha misy ny mihevitra fa “Mbola mitady velomin’ny frantsay maso ny tetik’i Gallieni amin’ny zarazarao hanjakana” dia diso fihevitra ry zareo fa vao mainka nanentana ny Malagasy hifanatona sy hifanome tanana ary hifanohana mba hiatrehana izao tolona izao ny zava-misy”, hoy hatrany ny avy amin’ny Otrikafo, “ka alao hery fa fanoitran’ny fanarenam-pirenena sy fampivoarana ny fiainantsika Malagasy izy ireo”.

Ho hita sy hibaribary manomboka izao izany ny hevi-petsin-dRajaonarimampianina momba an’ireo Nosy ireo sy ny fifanarahany manokana tamin’i Lafrantsa. Raha sahy hijoro ka hanaraka ny hetahetan’ny Malagasy ny hitaky avy hatrany ny fanalana ny frantsay ao izy, dia mazava ny resaka, hoy ry James Ratsima, fa raha manaiky ho voafatotry ny fiarahany amin’i Lafrantsa kosa izy dia tsy hiroso amin’ny fitakian’ny Malagasy, ka naman’ny mampiseho ny famadihany tanindrazana na “haute trahison”.

Maro anefa ny tsy manantena an-dRajaonarimampianina hiombom-peo amin’ny vahoaka ka dia ho naman’ny manava-tena tsy ho isan’ny Malagasy intsony izany izy.

LA GAZETTE DE LA GRANDE ILE